La bombe atomique est une supercherie ! 

Il y a une trentaine d’année  on  nous a fait  avaler un tas de mensonges , que la terre n’était pas Plate mais plutôt  sphérique comme un ballon, qu’il y avait même un Pôle Sud,   que les fusées peuvent quitter la terre et aller  dans l'espace , qu’un homme américain , Neil Armstrong,  avait marché sur la lune,  que des  centaines de satellites ont été placé en orbite et qu’ils  tournent au dessus de nos têtes …. et qu’avec une bombe  atomique on  pouvait détruire toute une ville…

 

 

On nous avait aussi bien expliqué que  les seuls pays qui possédent ses armes terrifiantes  étaient  les Etats-Unis , la Russie, La France,  la Corée du Nord,   la Grande Bretagne,   l’Inde et le Pakistan, Israël,  et la Chine … et que les autres pays n’avaient même pas le droit de chercher à en comprendre le fonctionnement !

Car comprendre le fonctionnement d’une bombe atomique c’est forcément  saisir la réalité de sa faisabilité ou non… c’est finalement découvrir si c’est juste un mythe ou une supercherie.

 

Le plus grand Bluff de l’Histoire de l’Humanité !

 

 

La bombe Atomique était un remake de « La Guerre des Mondes » de H.G.Wells 

En 1938, la lecture radiophonique de La guerre des Mondes (écrit par H.G. Wells) par Orson Welles, simulant à merveille une attaque extraterrestre, provoqua une réelle vague de panique pendant les jours suivants ! Beaucoup affirment que cette expérience fut coordonnée par l’armée américaine pour mesurer la façon avec laquelle la population vivrait un phénomène de ce genre…

 

Photo, Si en 1938 on est arrivé à faire croire à toute une ville des Etats-Unis  qu’il y a eu une attaque de martiens alors on pourrait  facilement faire croire  , en 1945 , à deux villes japonaise  qu’il y a eu une attaque  atomique 

 

 

 

Inventé une  supercherie pour terrifier l’humanité !  

Utiliser d'abord le Cinéma !

Photo :  dès 1933 avec la sortie du film King Kong   le cinéma américain  avait commencé  faire peur à l’Humanité ! et l’habituer aux scènes d’horreur et  de destruction des villes …  pour continuer  ensuite en 1945 avec  la Bombe atomique !

Et plus tard ,... en 1945 les médias !

Photo: comment les médias de l'époque ont parlé de la bombe atomique, sans jamais le vérifier!

 

Les grandes questions restées sans réponses  à ce jour !

L’inexistence des cratères

Sur toutes les photos qui montrent  les deux villes Japonaises qui avaient reçus  les deux premières bombes atomiques de l’histoire  la ville d’Hiroshima et  celle de Nagasaki  , il n'y a pas de cratères de creusés par les bombes atomiques . 

Comment croire qu’une bombe qui détruit toute une ville ne laisse aucune trace de cratère visible , surtout que si l’on analyse la photo du champignon atomique on se rend comte que  pour avoir un  champignons de poussière aussi conséquents, il aurait fallu que des cratères énormes soient créés et que pour des  champignons nucléaires aussi gigantesques, on aurait du retrouvé en conséquence des dégâts  des cratères d'environ 90m de coté, et entre 100 et 200m de profondeur. Or, il n'y a quasiment aucun  cratère… bizarre quand même pour une arme d’une telle puissance !

Alors que des obus de la seconde guerre mondiale ont parfois fait des cratères de 15m de diamètre et de 5m de profondeur… selon les experts Une bombe atomique qui a l’équivalent d’une bombe de  19 kilos tonnes de dynamites  devrait faire un trou d'au minimum 50m de profondeur…Or il n’en ai rien.

 

Photo : La bombe atomique Little Boy avant son installation dans la soute du B-29.

 

 

Alors si l’explosion des  bombes d’Hiroshima et celle de Nagasaki  non pas laissées  de cratère, alors comment et par quelle magie a été générée toute  la  poussière du champignon atomique ?

              

Photo : les champignons  de la bombe atomique   de Hiroshima   et  de Nagasaki

 

D’ailleurs c’est un peu à cause de ces contradictions sur l’absence des cratères , lors des premiers essais effectués par les Etats-Unis ; la Russie,  ou la France que  ces même pays avaient  opté subitement ,  sans donner  trop de détails et tous au même moment ont décidé de faire des essais, "souterrains" , cette fois , de leurs explosions atomiques, que les médias devaient   annoncés au monde entier , sans jamais donné les détails de leurs sources d'informations … 

Car avec des essais souterrains   personne ne pouvait  vérifier  à partir des  cratères , si les essais avaient eu lieu réelement  ....Comme ça on arrivé à  évité à coup sûr que la supercherie ne soit découverte.

 

Les photos et films  truqués des explosions atomiques

Par ailleurs, sur toutes les premières images  des premiers essais des explosions atomiques et  dont la plupart ont été menés dans les désert américain ou le Sahara algérien  ,  tous les champignons atomiques ont une couleur sombre, exactement comme celle d'une explosion de napalm, et n'ont pas du tout la couleur de la poussière du désert.

 

 

Donc, on en revient au problème initial : il n'y a pas assez de matière dans la bombe pour créer un champignon de cette taille, pas de cratère pour justifier qu'il s'agit de poussière du désert. Impossible qu'il y ait eu un champignon atomique de cette taille. Il est donc clair que les vidéos des explosions nucléaires sont en réalité des vidéos d'explosions de napalm et que les champignons sont beaucoup plus petits que ce qui est annoncé. Mais comme il n'y a pas de point de repère dans le désert pour déterminer la taille des champignons en question, c'était facile de faire passer des explosions de napalm pour des explosions nucléaires et des champignons d'un hauteur de 300m de haut pour des champignons de 6 ou 7km de haut.

 

L’autre énigme ! celle des traces des rayonnements sur les photos faites juste après le bombardement

Il se pose un autre problème jamais élucidé par les inventeurs de la supercherie de  la bombe atomique, il s’agit du  problème majeur avec les photos d'Hiroshima et de Nagasaki faites juste après le bombardement.  A cette époque les appareils photos  utilisés des films en matière plastique et imprégné d’une couche d’argent  qui au contact de la lumière donné forme à la photo après passage par la chambre noire…or dans le cas d’un rayonnement atomique  les  Radiations sont censés noircir les photos et techniquement parlant , il aurait normalement été impossible d'avoir des photos seulement quelques heures ou jours après l'explosion… mais des témoignages de photographes disent le contraire. 

Photo : Comment ce photographe qui dit avoir pris l’unique photo du champignon atomique de la bombe atomique française a réussi à  rester en vie et en bonne santé alors qu’il dit qu’il avait  foulé le point 0 … c'est-à-dire là ou la radioactivité est la plus intense ? !  (lire les détails sur   http://raconte-moi-woippy.net/journaux04/reggane.htm )

 

Et si l’on se réfère aux effets des radiations sur les humains comme dans le cas de l’accident de Tchernobyl  , nous pouvons même rajouter que, normalement, tous les photographes  qui étaient près du point zéro n’auraient jamais survécu à cause des  fortes doses de radio activité «  toxiques » qu’ils auraient reçus … mais non !  tous les  photographes  ( ou agents des services de renseignements ) qui ont témoigné que la bombe atomique existe puisqu’il  l’on photographiée  ont tous  vécu très longtemps et sont tous resté en très bonne santé  … Ceci n’est pas compatible avec ce que l’on a appris sur le danger de la radio activité  et rajoute un élément de plus à nos  suspicions sur la supercherie de la bombe atomique.

 

Logiquement, le fait même qu'on ait des photos réalisées le jour de l'explosion, ou maximum un jour ou deux jours après aurait du être incompatible avec une explosion nucléaire. Selon ce qu'on sait de la radioactivité, ça noircit les photos. C'est d'ailleurs comme ça que Becquerel a découvert la radioactivité. Donc vu la radioactivité présente juste après une explosion nucléaire, il ne devrait pas y avoir de photos obtenues si peu de temps après. On me dira que l'objectif n'est ouvert que le temps de la photo. Mais les radiations passent évidemment au travers de l'appareil photo. On rappellera que pour se protéger du rayonnement post-explosion, il faut se mettre sous au moins 1 mètre de béton. Donc, vu que le photographe aurait du rester plusieurs heures pour prendre ses photos, sa pellicule aurait forcément été complètement noircie par le rayonnement radioactif.

Que le photographe ait pu prendre ses photos aurait du être très peu crédible également. Parce qu'on nous dit que pendant les premiers jours suivant une explosion, rester quelques heures exposé à la radioactivité entraine des nausées et des vomissements, voir la mort. Donc, le photographe n'aurait très probablement pas continué à faire ses photos.

 

Eh oui, mais il fallait des photos afin de convaincre plus facilement les gens. Donc, les responsables du mensonge pouvaient difficilement s'en passer.

Et puis, tout simplement, comme ce n'était pas une bombe atomique, il n'y avait aucun problème pour que les photographes fassent des photos juste après le bombardement. Et ensuite, il devait être difficile de refuser leur publication.

 

Pourquoi les Japonais n’ont pas pris de Photos ?

L’autres grande énigme de la supercherie de la bombe atomique jamais résolu à ce jour , est qu’il  n’existe que trois photo prise par des japonais à partir du sol  des  explosion d’Hiroshima ou de Nagasaki.

Est-ce que la ville était désertée par une grande partie de ces habitants ce jour là ?

Est-ce que l'armée américaine avait mis la main sur toutes les photos compromettantes prise par d'autres japonais  ? 

Comment croire qu'il y a eu une  explosion atomique et contamination par de la radioactivité alors que sur des photos on peut voir des militaires américains qui se baladent quelques heurs seulement après l'explosion et sans aucune tenues de protection ?

 

Photo : Albert Einstein, le pseudo scientifique qui a inventé la supercherie de la bombe atomique pour faire peur à l’humanité !

 

Les deux ou trois rares photos  prétendues prises par des japonais et montrant le champignon atomique à partir du sol , sont apparue bizarrement quelques années après l’explosion , elle pourraient être authentiques, mais ce qui est étranges dans ces photos c’est elle n’ont pris que le champignon atomique et n’ont pas pris des photos des dégâts causés par la bombes… alors trois japonais qui ne se connaissent pas , et qui décident tous les trois sans le savoir de ne photographié que le champignon atomique et rien d’autres…même les lois du hasard auront du mal à le croire ! 

Peut être que ces photos n’ont pas été prise par des japonais mais plutôt par des gens qui chercher à terroriser le monde entier avec les effets dévastateur  du champignon de leur bombe atomique qui n’a jamais existait !

Des  photographes japonais ou des "agents secrets" des services américains 

l’analyse de la biographie et des photos des trois photographes japonais , les seuls témoins occulaires qui ont « prétendument » réussi à prendre des photos du champignon atomique au moment de l’explosion de la bombe atomique au Japon , montre que ces trois photographes ( ou agents secrets) ont trop de  points communs qui rendent peu crédibles leurs photos et leur témoignages.

 

Analysons en détail ces trois uniques photos prises par des photographes "japonais"

Le  1er photographe :  Seizo Yamada

 

Photo célèbre du photographe japonais Seizo Yamada , du champignon atomique , Photo au niveau du sol du bombardement atomique d'Hiroshima, prise d'environ sept kilomètres au Nord Est de Ground  Zero. (https://en.wikipedia.org/wiki/File:Hirgrnd1.jpg)

 

Le  2eme  photographe :  Yoshito Matsushige  

 

Yoshito Matsushige  sur les 4 photos prise par ce photographes et qui n’ont été dévoilées au publique qu’à partir de  Août 1952 c’est la  seule  qui montre un «champignon atomique» … ou peut être juste une explosion d’une bombe incendiaires ! 

 ( sources :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Yoshito_Matsushige )

Yoshito Matsushige   né le 2 janvier 1913 – mort le 16 janvier 2005)

Est un photojournaliste japonais survivant du bombardement atomique sur Hiroshima le 6 août 1945, qui prend cinq photographies le jour du bombardement, seuls clichés connus pris ce jour-là à Hiroshima.

Matsushige se trouve chez lui à 2,7 km au sud de l'hypocentre au moment de l'explosion. Il n'est pas sérieusement blessé et décide d'aller au centre ville. Un incendie le contraint à revenir au pont de Miyuki où la vue de gens désespérés et mourant l'empêche d'utiliser son appareil photo pendant vingt minutes, avant qu'il ne prenne deux clichés à environ 11h00. Il essaye de nouveau plus tard dans la journée, mais se sent trop nauséeux pour prendre plus de trois clichés . Les deux premières sont des blessés graves près du pont de Miyuki, le second d'entre eux est pris de près et montre de l'huile de cuisine appliquée sur leurs brûlures. Un troisième montre un policier, la tête bandée, délivrant des certificats pour les civils. Les deux dernières photos sont prises près de la maison : l'une témoigne des dommages au salon de coiffure familial, l'autre est prise de sa fenêtre.

Matsushige ne peut développer le film pendant vingt jours, et même alors doit le faire pendant la nuit et en plein air, puis le rincer dans un ruisseau . Dans les années 1970, les négatifs sont gravement détériorés, ce qui nécessite de minutieux travaux de restauration.

 

Les autres sont des scènes générales, celle-ci  montre  de la fumée dans le ciel de fond, mais il pourrait s’agir d’un bombardement d’une ville japonaise aux  bombes incendiaires au napalm de l’avion américaine, comme celle utilisées au Vietnam quelques années plus tard ! 

 

 

Photo : l’analyse des débris et des dégâts dans ce salon de coiffure japonais quelques temps après la supposée explosion  atomique, indique clairement que ce ne peu être l’effet d’une explosion atomique…les fauteuils sont resté intact  aucun signe de détérioration par le souffle des flammes ! …vraiment troublante cette explosion atomique !     

 

Photo Yoshito Matsushige avec sa femme  qui nous montre justement la photo du salon de coiffure prose par son mari ( un probable agent des services secrets  américains ) …

Plus troublant encore c’est  bien longtemps après notre photographe  a l’air vraiment en très bonne santé pour quelqu’un qui a pris la photo du champignon atomique .

 

 Photo explicative de ce qui risque un photographe qui s’expose aux radiations atomiques

 

Le 3eme  photographe  célèbre :   Toshio Fukada

Alors celui là !  Personne ne semble très bien  connaitre en dépit de sa prouesse photographique e de son rôle historique … ! sur le net on trouve peu de détail sur sa vie ( c’est peut être parce que c’était  un agent secret américain ! et qu’il n’existait pas dans les  archives des naissances  du japon !   )  , sur le net on peut juste lire ceci : Toshio Fukada est un photographe japonais  ,  date de naissance  1928…  

 

La photo de Toshio Fukada  est tellement  troublante qu’on ne peut faire aucun commentaire sur ce champignon ... car ça ressemble à tout sauf à un champignon atomique !  et pourtant au japon cette photo est devenue un document du patrimoine et de l’histoire du japon  !!!

 

Pourquoi les médias  ne parlent  jamais de l’ordre d’évacuation d’Hiroshima ?!

Un grand nombre de  témoins japonais  ont tous affirmés que les habitants de la ville d’Hiroshima avaient  reçu quelques jours avant la bombe Atomique  un avertissement pour évacuer la ville.

 

Ceci explique peut être le peu de témoins sur cette explosion imaginaire de la bombe atomique et de son champignon que personne n’avait vu, sauf les journaliste américains ?

Pourquoi sur les trois cent milles survivants, on ne trouve que quelques témoins oculaires ? 

L’idée des américains de vider la ville, permettait de rendre plus facile la supercherie, car sans témoins oculaires, personne ne pouvait dire ce qui s’était vraiment passé quelques heures avant que la ville tombe en ruines !

L’armée américaine avait tout le temps pour placer des centaines d’explosifs, d’arroser la ville avec du liquide inflammable et ensuite de demander à l’aviation de lancer des tonnes de bombes incendiaires, sur les maisons japonaise dont la quasi-totalité étaient fait en bois.

 

 Photo truquée ! du champignon atomique de Nagasaki, !  cette photo a été publiée dans la plupart des journaux de l’époque et aucun journaliste n’a eu le reflexe de vérifier son authenticité ! 

 

L’Hypothèse d’une  bombe incendiaire confirmée !  

Des journalistes honnêtes ont essayé de comprendre ce qui s’était vraiment déroulé le jour de l’explosion atomique et pour cela ils n’ont pas hésité à interrogé des survivants pris au hasard !

 

Voici une partie de l’interview  d'un témoin de l'explosion d'Hiroshima qui je pense est  très intéressante, car elle  confirme que  beaucoup de témoins  japonais  ont vu  des aviateurs américains  répandre  une matière explosive et incendiaire sur la ville, avant la grande explosion !... ce petit grand détail a été  négligé par les historiens et les journalistes qui ont étudié  le dossier  des  2  bombes atomiques larguées du Japon! 

 

Le récit d'un témoin Le  Père John A. Siemes

témoignage pris sur le site " http://www.abomb1.org/hiroshim/intervu1.html

L'ampleur de la catastrophe qui a frappé Hiroshima le 6 Août a été que lentement reconstitué dans mon esprit. Je l'ai vécu la catastrophe et vu que par éclairs, qui ne progressivement ont fusionné pour me donner une image totale. Qu'est-ce que réellement passé simultanément dans la ville dans son ensemble est la suivante: À la suite de l'explosion de la bombe à 8h15, presque toute la ville a été détruit d'un seul coup. Seuls les petits quartiers périphériques dans les régions méridionales et orientales de la ville échappe à la destruction complète. La bombe a explosé sur le centre de la ville. À la suite de l'explosion, les petites maisons japonaises dans un diamètre de cinq kilomètres, qui compressés 99% de la ville, se sont effondrés ou ont été dynamités. Ceux qui étaient dans les maisons ont été enterrés dans les ruines. Ceux qui étaient dans les brûlures soutenus ouvertes résultant d'un contact avec la substance ou les rayons émis par la bombe. Si la substance a frappé en quantité, les incendies ont pris naissance. Ceux-ci se propager rapidement. La chaleur qui est passé de centre créé un tourbillon qui a été efficace dans la propagation du feu dans toute la ville. Ceux qui avaient été pris sous les décombres, et qui ne pouvaient pas être libérés rapidement, et ceux qui avaient été pris par les flammes, furent blessés. Autant que six kilomètres du centre de l'explosion, toutes les maisons ont été endommagées et beaucoup se sont effondrés et ont pris feu. Loin même quinze kilomètres de là, les fenêtres ont été brisées. On disait que les aviateurs ennemis avaient répandu une matière explosive et incendiaire sur la ville, puis ont créé l'explosion et l'inflammation. Quelques-uns ont soutenu que les plans qu'ils ont vu tomber un parachute qui avait réalisé quelque chose qui a explosé à une hauteur de 1.000 mètres. Les journaux appellent la bombe une «bombe atomique» et a noté que la force de l'explosion avait résulté de l'explosion des atomes d'uranium, et que les rayons gamma ont été envoyés à la suite de cela, mais personne ne savait rien de certain concernant la  nature de la bombe.

 

 

 Photo : le 9 et 10 mars 1945 : bombardement de Tokyo. Des B 29 américains larguent 1700 tonnes de bombes incendiaires ; c'est le bombardement le plus meurtrier de la seconde guerre mondiale (100 000 morts).

 

Le mystérieux article du journal Nippon Times du  7 août 1945 ! 

Un journaliste japonais dans un article paru dans le journal Nippon Times du  7 août 1945, il écrit, sans jamais le nommer, que «l’ennemi a lâché des explosifs et des produits incendiaires».

Mais deux jours plus tard, le quotidien explique que «les dégâts considérables ont été causés par l’utilisation d’un nouveau type de bombe».

Question : Que s’était-il passé pour que le journaliste change sa version  "originale" contre une autre version qui semble lui avoir été dictée ?

information disponible sur le site  ( http://www.letemps.ch/opinions/2015/08/06/medias-epoque-ont-parle-bombe-atomique-hiroshima )

 

 

  Le cri de tous les « Munch » !

 

 Photo : le cri de tous les « Munch » de la terre plate,  quand ils ont  compris que la bombe atomique n’a  jamais existée !

 

Conclusion 

La bombe atomique n’a jamais existé et elle n’existera pas car l’homme ne maitrise pas cette énergie et par chance ne pourra jamais l’utiliser comme arme, car si la bombe avait existait réellement et au vu de ce qui se passe en ce moment même un peu partout dans le monde comme guerre et conflits l’humanité aurait disparue depuis bien longtemps !

 

Photo:  Orson Welles, simulant à merveille une attaque extraterrestre,   la machine de propagande des médias des Etats-Unie était si bien rodée à tromper  le peuple américain  que la bombe atomique n’était  finalement que la  suite  logique de l’épisode  « La Guerre des Monde  » testé cette fois sur le Japon…pour faire peur par la suite au reste de l’Humanité !